traitement d un rosier à bouillie bordelaise

Bien qu’il existe des produits naturels entre autres le bicarbonate de sodium qu’on peut utiliser pour traiter les plantes et fleurs contre les maladies, il est quand même nécessaire de penser à opter pour une solution encore plus efficace pour un bon traitement phytosanitaire et curative. À noter que choisir le bon engrais et des semences de bonne qualité ne sont pas les seules conditions favorables pour se procurer de belles plantes potagères ou un jardin d’ornement parfait, le traitement contre les agents pathogènes tient également un rôle très important. Parmi de nombreux produits de traitement disponibles sur le marché comme les pesticides, on distingue la bouillie bordelaise qui est fiable en matière de soin pour les végétaux et leur feuillage. De plus, elle est tolérée dans la culture biologique, un atout très important pour un jardinier amateur, pépiniériste et les particuliers en quête d’agriculture biologique.

Qu’est-ce que la bouillie bordelaise ?

Pour ceux qui ne le savent pas, cette solution existait depuis plusieurs années dans les vignobles afin de traiter les maladies de la vigne et les maladies des plantes. En ce moment, tout le monde l’utilise dans presque tout type de plantation que ce soit pour prendre soin des arbustes sur un jardin botanique, des fruits sur un verger ou encore les légumes au potager. À vrai dire, il s’agit d’une préparation fongicide composée de sulfate de cuivre et de la chaux à hauteur de 20 %. Le cuivre représente un élément très actif pour ce produit, car il possède de nombreuses propriétés pour éliminer et efficace contre tous les champignons microscopiques qui peuvent être néfastes pour le bon développement des plantes telles que les vignes, les plants de pommes de terre, les framboisiers et tous les arbres fruitiers. Nombreuses maladies peuvent être traitées avec la bouillie bordelaise si on ne cite que le mildiou, la tavelure, le chancre bactérien ou encore la tache angulaire.

Exemple de dosage de la bouillie bordelaise :

tableau de dosage de la bouillie bordelaise

Comment bien utiliser le produit ?

Bien qu’elle soit autorisée dans la culture bio, il faut quand même faire attention en l’utilisant avec modération et précaution. Pour appliquer la préparation sur la vigne, les fraisiers, tomates et pomme de terre, l’idéal sera de le faire en printemps c’est-à-dire au mois de mai. On peut renouveler le traitement toutes les deux semaines et arrêter au moins 3 semaines avant la période de récolte. En ce qui concerne les arbres fruitiers, il est préférable de faire l’application après la taille, plus précisément au mois de février. Pour un effet préventif plus assuré, il est nécessaire de refaire l’application toutes les deux ou trois semaines avant la pousse des jeunes feuilles. Attention, si la pulvérisation se fait en période de floraison, on peut avoir des risques d’apparition de coulure. Étant le sulfate de cuivre un élément très toxique, il ne faut pas en abuser, car cela permet de tuer les plantes. Il faut apporter un soin important au bon dosage pour une meilleure efficacité.

Particulièrement pour les légumes dans les potagers, il est recommandé d’arrêter l’utilisation de ce produit au moins 5 jours avant la récolte afin d’éviter les dangers sanitaires. Quelle que soit son utilisation, il faut toujours respecter le dosage prescrit sur l’emballage pour que ce soit bien un traitement, mais non un poison.